Voyage en Chine

 

Réalisateur : Zoltan Mayer  (1h36)

J’ai eu l’occasion d’être invitée à l’avant première en présence de l’équipe du film au UGC les Halles. Belle équipe Franco Chinoise, les deux actrices chinoises étant bilingues Franco Chinoise (l’une née sur le continent et l’autre en France), pas besoin de traducteurs ce soir là !
image

L’histoire ce film est d’autant plus réaliste qu’elle pourrait arriver de nos jours étant donné le nombre croissant d’étudiants Français qui partent en Chine pour vivre une expérience. C’est peut être pour cette raison que ce film m’a beaucoup touché.

Le film traite en grande partie d’un thème rarement évoqué et c’est ce qui fait toute la force de ce film d’auteur. En effet rare sont les scènes de funérailles filmées. Ce sont les rites d’une cérémonie de funérailles  taoïstes que l’on  découvre dans ce film. C’est à dire les obsèques  religieuses en Chine puisque le taoïsme avec le bouddhisme font parties des religions les plus pratiquées  dans l’empire  du milieu. Lao tse ou Lao Zi en est le représentant.

Vous voyagerez encore une fois à travers ce film tout comme l’avait fait Philippe Muyl avec le promeneur d’oiseau  en traversant les rizières  du Guanxi, vous commencerez par la ville trépidante  de Shanghai pour terminer dans les montagnes d’une  des plus belles provinces de Chine: le Sichuan!

Enfin Yolande Moreau qui m’a toujours fait beaucoup rire avec les Deschiens de Canal +, joue son rôle dramatique  à  merveille!

Publicités

Le 7 ème art Chinois en France!

Pour la 4ème édition du festival du cinéma Chinois en France qui a lieu cette année du 12 mai au 1er juillet, la capitale a choisi deux cinémas pour mettre à l’honneur cet évènement :

Le cinéma  Gaumont Champs Elysées  ci dessous du 12 au 20 mai 14 – 27, av des champs Elysées

Image

Le cinéma Action Christine du 21 mai au 03 juin –  4, rue Christine dans le 6ème.

Cette année les invités d’honneur sont Catherine Deneuve pour la France et Xia Zitong pour la Chine, moins connue que notre célèbre et magnifique Gong Li tant adorée du public Français qui représentait le festival l’année passée. Mais c’est Xia Xitong que l’on retrouve dans le blockbuster « Le roi singe » qui a fait un carton en Chine, film d’ouverture du festival. Cela dit en passant n’étant déjà pas passionnée par les blockbusters, les effets spéciaux et la 3D et enfin pour avoir entendu de nombreux commentaires pas très élogieux sur ce film je ne pourrais pas vous donner un avis personnel car je ne suis pas allée le voir.

Je dois dire que certains films peuvent être qualifiés de navets pour nous, passionnés du cinéma d’auteur Chinois… En commençant tout d’abord par « Lucky Star », j’ai voulu le visionner avant tout pour le casting : Zhang Ziyi (actrice mondialement connue par Tigres et dragons de Ang Lee et Hero de Zhang Yimou) et Wang Lee Hom (Wang Li Hong) chanteur et acteur sino américain adulé par de nombreuses jeunes femmes Chinoises. Il est à mon sens plus talentueux au micro que sur le grand écran. Bref revenons à ce duo tumultueux…j’aurais du m’en douter vu le scénario et le genre du film, eh oui rares sont les comédies Chinoises qui ont réussi à me séduire jusque là, je n’ai pas terminé le film.

Hier soir j’ai tenté de nouveau une comédie, je persiste… romantique cette fois ci ! Enfin si on peut appeler cela du romantisme! Encore une fois le casting était au rendez vous Tony Leung Ka Fei (très apprécié en Chine) et Carina Lau pour « Beijing Love story ».  Plusieurs histoires d’amour de différentes générations avec Beijing pour toile de fond : Beijing by night, Beijing et ses monuments, Beijing et ses Hutongs… Le thème récurrent est l’infidélité; une phrase du film qui a beaucoup fait rire le public Chinois dans la salle « Aujourd’hui on ne trompe plus sa femme avec des maîtresses, mais l’on trompe ses maîtresses avec sa femme ». Interprétez le comme vous le souhaitez mais il est vrai que ce phénomène d’infidélité grandissant en Chine peut nous interpeller quand on sait que le mariage et la procréation du chérubin tant attendu est un devoir pour avoir sa place dans la société Chinoise.

Parlons maintenant du promeneur d’oiseau, comédie dramatique, film tout en Chinois réalisé pour la toute première fois par un réalisateur Français en Chine. Film qui prend donc toute sa place dans ce festival Franco Chinois. Imprégné à la fois de la nostalgie et d’aventure. Il confronte à nouveau deux générations, une fillette, petite princesse unique et élevée dans le luxe d’une grande ville et un homme qui décide de retourner dans sa province natal du Guanxi pour relâcher son oiseau de compagnie, promesse qu’il avait faite à sa femme. En Chine l’oiseau est un animal de compagnie à part entière comme le chien ou le chat. C’est pourquoi on peut souvent voir au détour d’un parc ou d’un Hutong des personnes âgées se promenant avec une cage à la main ou plutôt un oiseau  en cage se faisant promener par son maître, d’où l’origine du verbe en Chinois « promener l’oiseau » 遛鸟。

Rendez vous à partir d’aujourd’hui au cinéma Action Christine Christine, de nombreux films vous attendent « American dreams in China », « The White storm », « My running shadow »…

Programme disponible sur le site du :

www.festivalducinemachinois.com

 

300 × 202 – parisetudiant.com

 

 

Rétrospective Jia ZhangKe

still-life

 

Pour ceux qui ne le connaissent pas encore, c’est l’occasion pour vous de découvrir sa filmographie au Forum des images au forum des Halles à Châtelet, du 8 au 17 novembre lors de la 5ème édition du festival « Un état du monde …et du cinéma ».

Jia Zhangke, réalisateur Chinois de la 6ème génération sera le parrain de ce festival cette année.

Ce réalisateur traite les sujets de la société Chinoise contemporaine. L’un de mes films préférés est Still Life (三峡好): Dimanche 10 novembre à 19h (en présence du réalisateur de l’actrice Zhao Tao). Ce film nous montre la situation des habitants de la ville de Fengjie située sur le fleuve Yang-Tsé. Tragique destin de cette ville engloutie par les eaux du fleuve suite à la construction du plus grand barrage au monde : Le barrage des trois gorges.

C’est un témoignage de cette société en plein bouleversement et de ses habitants qui subissent tous ces changements parfois trop rapides, qui leur font perdre leurs repères.

Ne manquez pas également en avant première, son dernier film, A touch of sin, récompensé à Cannes pour le prix du Scénario en 2013. Samedi 9 novembre à 20h.

Bonnes séances !